Pourquoi mener des opérations d'urgence ?

 

Depuis une trentaine d'années, le contexte d'étude du patrimoine industriel s'est détérioré. La désindustrialisation s'accompagne de la désaffectation des lieux, voire de leur destruction.

L'Inventaire s'est fixé pour mission d'intervenir en amont des projets modifiant la compréhension des sites industriels. Cette intervention d'urgence vise à collecter les informations avant leur disparition. Elle se fait par l'étude in situ et par une campagne de prises de vue.

 

 

Les entrepôts d'alcool Dubonnet à Sète

En 2007, une demande de permis de démolir est déposée par la S.A. Chais des Moulins. Il porte sur les hangars situés aux numéros 52 et 54, quai des Moulins à Sète. Le 24 avril, un avis défavorable est transmis par l’architecte des bâtiments de France car cet ensemble constitue un élément remarquable du patrimoine sétois.

L'étude du site a donné lieu à une demande de protection. En 2008 ont été protégés au titre des Monuments historiques l'ensemble des façades et toitures, des sols, y compris celui de la cour, leur emprise et, en totalité, le pavillon central avec ses cuves.

 

 

L'usine à tanin de Génolhac

En 2012, la commune de Génolhac a sollicité l'Inventaire pour une opération d'urgence sur l'ancienne usine à tanin Hermet et Ausset. C'est sur le site de cette ancienne usine construite au milieu du 19e siècle que doit voir le jour une halle des sports de 1 000 m². L'ancienne usine à tanin avait été étudiée en 1989, dans le cadre de l'inventaire du patrimoine industriel mené sur le département du Gard. L'opération d'urgence a donc consisté à faire une campagne de prises de vue avant démolition. La cheminée d'usine et le mur pignon ajouré d'une large baie ont été conservés grâce à l'intervention de la commune.